A Vélizy-Villacoublay, des carpes Koï dans le bassin Louvois

Selon un article publié sur le site web actu.fr le septembre 23, 2022 par Florie Cedolin – 78actu ,

Pascal Thévenot, maire de Vélizy-Villacoublay (Yvelines), a lâché dix carpes Koï dans le bassin Louvois.
Pascal Thévenot, maire de Vélizy-Villacoublay (Yvelines), a lâché dix carpes Koï dans le bassin Louvois. (©78actu/FC)

Il y a désormais des poissons dans le bassin du quartier Louvois à Vélizy-Villacoublay (Yvelines). Et pas n’importe lesquels. Dix carpes Koï ont en effet été commandées par la Ville à la pisciculture de Brionne pour investir les lieux.

Le bassin a été créé à la faveur de la réhabilitation du quartier. Son eau est traitée naturellement, grâce à des plantes. Les carpes Koï vont elles aussi participer à l’entretien du bassin, notamment en mangeant les larves de moustiques.

Reproduction dans deux à trois ans

« Le bassin fait 600 m2. L’eau est dépolluée par les plantes. Les carpes Koï vont participer à la biodiversité, en nettoyant le fond notamment. Nous avons aussi le jet d’eau qui oxygène l’eau. »

Pascal Thévenotmaire de Vélizy-Villacoublay

De couleur beige, orange, jaune, ces carpes Koï mesurent 30 à 40 centimètres et se reproduiront d’ici 2 à 3 ans. Une femelle peut porter jusqu’à un millier d’œufs.

« Les mâles sont plus fuselés, plus fins alors que les femelles sont plus massives avec un ventre rebondi », détaille Laurent Fayel, spécialiste des carpes Koï.

Aller à la source