Le Département de Seine-et-Marne et APRR vont améliorer la visibilité touristique sur les autoroutes

Selon un article publié sur le site web actu.fr le septembre 23, 2022 par Rédaction La République de Seine et Marne – La République de Seine et Marne ,

Avec les élus et des modèles de panneaux.
Les élus du Département ont présenté la signalétique des autoroutes ©GT/RSM77

Le Département de Seine-et-Marne et APRR (concessionnaire de l’État pour les autoroutes) ont signé le mercredi 14 septembre un accord de coopération qui vise à renforcer l’attractivité du territoire et les dynamiques économiques, au moins pour les 5 prochaines années.

Dans un premier temps, une nouvelle signalétique va être déployée sur les 3 axes autoroutiers du sud du département, l’A5, l’A6 et l’A77, pour valoriser les sites culturels majeurs. 35 panneaux incitant à la découverte de ces lieux vont être installés jusqu’en 2023, pour un coûte de 560 000 €. Le château de Vaux-le-Vicomte, l’île de loisirs de Buthiers et les communes comme Thomery, Provins ou Blandy-les-Tours, seront ainsi mis à l’honneur.

« La signalisation touristique et culturelle va jouer un rôle très important pour développer et accroître l’attractivité du territoire. Créée dans les années 70, elle a une double vocation : maintenir l’attention des automobilistes par des sollicitations régulières mais aussi et surtout leur signaler ce qu’ils peuvent voir des richesses locales », indique Philippe Nourry, président d’APRR. C’est une véritable galerie d’art à ciel ouvert et nous nous appuyons sur le talent d’artistes reconnus comme des illustrateurs de référence ou des dessinateurs de bandes dessinées. »

Autres actions

Les deux parties s’engagent à collaborer également sur différents domaines d’actions comme le développement des parkings de covoiturage, la possibilité de créer des voies réservées aux transports en commun, des pôles d’échanges multimodaux ou la création à l’entrée des autoroutes de nouveaux échangeurs au Plessis-Picard et à Réau. Dans le domaine du développement durable, le déploiement de bornes de recharge électriques est prévu dans toutes les aires de services, d’ici à la fin de cette année.

Autre axe de cette convention, l’emploi et l’insertion des publics bénéficiaires du RSA. « Nous avons aujourd’hui un nombre important de bénéficiaires du RSA. Environ un tiers est opérationnel tout de suite, et un autre demande un accompagnement ou une formation. Ces deux tiers pourront peut-être travailler avec APRR sur l’entretien des aires par exemple », explique Jean-François Parigi, président du Département.

 » Nous allons favoriser l’insertion des jeunes, des personnes en situation de handicap et des bénéficiaires du RSA. Par exemple nous mettrons en place des clauses spécifiques dans tous les marchés de travaux réalisés sur le département, de manière à favoriser leur intégration par l’emploi », ajoute Philippe Nourry. Il faut souligner le caractère inédit de cet accord. Il est le fruit d’une envie commune, celle de travailler ensemble sur des enjeux de notre époque : la mobilité de demain, une meilleure accessibilité des territoires, la sécurité des usagers et un effort tout particulier pour développer l’emploi et l’insertion. »

Aller à la source