Montereau. Permis signé pour la nouvelle résidence réservée au personnel médical

Selon un article publié sur le site web actu.fr le septembre 23, 2022 par Geoffrey Faucheux – La République de Seine et Marne ,

Le bâtiment sera construit en face de l'hôpital, rue Victor Hugo
Le bâtiment sera construit en face de l’hôpital, rue Victor Hugo ©Ville de Montereau

Alors que le manque de médecins dans les territoires ruraux est un problème récurrent depuis de nombreuses années en France, et plus particulièrement en Seine-et-Marne (le département est un très mauvais élève dans le classement des déserts médicaux, avec seulement six praticiens pour 10 000 habitants en moyenne), la Ville de Montereau cherche des solutions pour éviter à ses habitants de devoir parcourir des dizaines de kilomètres au moindre pépin de santé.

« Cette problématique a pour incidence immédiate de faire que les habitants ont beaucoup de mal à trouver un médecin, mais également, comme incidence indirecte, de créer une concurrence entre les territoires pour attirer des praticiens. Afin de pouvoir proposer aux habitants un service médical de qualité et renforcer l’attractivité du territoire, nous avons ainsi créé un pôle médical municipal à Surville en décembre 2019 et allons en ouvrir un deuxième en ville basse d’ici la fin de l’année, et nous offrons donc la possibilité aux médecins de pouvoir travailler de manière libérale ou de manière salariée », explique le maire, James Chéron.

À lire aussi

Faciliter l’accès au logement

Toutefois, si cette opportunité de pouvoir travailler à des horaires fixes sans avoir à s’occuper de la paperasse administrative a déjà permis de recruter plusieurs praticiens, la municipalité veut poursuivre cette politique dans le but d’offrir le meilleur accueil possible à des médecins qui auraient le choix entre s’installer à Montereau ou ailleurs.

« Il y a tout un tas de petits plus en termes de qualité d’accueil que nous pouvons proposer sur notre territoire pour les professionnels de santé. L’un de ces éléments, c’est la possibilité d’accéder à un logement », confie le premier édile.

Et pour que cet accès au logement soit facilité, la mairie, en lien avec la Région, a signé fin août le permis de construire pour un projet inédit en Île-de-France : une résidence dédiée au personnel de santé.

« Ce sujet, nous l’avons identifié à Montereau, mais également de manière plus large à la Région. Avec Valérie Pécresse (présidente de la Région Île-de-France, ndlr), nous avons donc inventé un dispositif, en partenariat avec Action Logement, pour faciliter l’accès au logement pour les professionnels de santé », indique l’élu.

De manière plus concrète, la Ville de Montereau s’est elle-même portée acquéreur d’un terrain situé en plein centre-ville, rue Victor Hugo, en face de l’hôpital, et c’est Action Logement qui va s’occuper de la construction d’une résidence de 20 logements, réservés aux professionnels de santé, avec un loyer « encadré et raisonnable ».

Faire pencher la balance du bon côté

« L’idée est que l’hôpital et notre pôle médical municipal puissent mettre dans la balance, lorsqu’un praticien hésite entre l’hôpital de Montereau et un autre hôpital, entre la ville de Montereau et un autre territoire, cette résidence afin de dire à ce médecin : « Ici, vous avez des logements qui vous sont réservés ». Et cela vaudra évidemment aussi pour des professionnels qui viendraient s’installer en libéral, car ce qui compte pour nous, c’est d’avoir plus de médecins », insiste James Chéron.

Pour ce qui est de l’aspect extérieur du futur bâtiment, à l’issue d’un concours d’architectes, c’est un projet en lien avec le patrimoine local qui a été retenu : « Nous avons choisi une résidence qui s’intègrera dans le paysage de la rue Victor Hugo. Nous avons été sensibles au fait de reprendre des matériaux historiques que nous avons à Montereau. Ainsi, la façade sera en briques claires, pour éviter l’aspect massif de la brique rouge, le tout avec des incrustations de faïence, en clin d’œil à la tradition de la faïence monterelaise », détaille le maire.

Sur le volet économique, cette opération ne coûtera rien à la mairie de Montereau, en raison du montage financier entrepris avec la Région Île-de-France et Action Logement : « C’est une opération blanche pour la commune. Nous avons simplement assuré le portage financier, c’est-à-dire que c’est nous qui nous sommes portés acquéreurs du terrain, avant qu’Action Logement ne le reprenne maintenant que le permis de construire a été signé », précise le premier édile.

Enfin, côté calendrier, aucune date précise n’a encore été fixée pour le début des travaux, toutefois, le chantier devrait débuter fin 2022 ou début 2023, pour une durée de 18 à 24 mois.

Aller à la source